Jacques Gamblin

Jacques Gamblin est né en 1957 à Granville en Normandie. Tout petit, il ne s'intéresse pas spécialement au métier d'acteur.

Même plus âgé, Jacques ne commence toujours pas tout de suite la comédie. Il débute comme technicien dans une compagnie de théâtre - après un stage d'expression théâtrale au Théâtre National de Bretagne, Jacques Gamblin devient le régisseur de cet établissement.

C'est en regardant les autres jouer qu'il a eu l'idée et l'envie de devenir comédien. Sa réelle carrière d'acteur commence au Théâtre National de Bretagne dirigé par Pierre Debauche.

A vingt-deux ans, en 1988, il débute au cinéma dans le film « Périgord Noir » de Nicolas Ribowski. Il apparaît également dans « Tout ça pour ça » ou « Les misérables ». Mais c'est le film « Pédale Douce » en 1995 qui lui apportera la notoriété. Dans ce film, le public découvre véritablement Jacques Gamblin, grimé en homme d'affaires homosexuel et strip-teaseur : une prestation qui lui vaut une nomination pour le César du Meilleur second rôle masculin en 1997.

Depuis ce film à succès, on a pu le voir dans « Au cœur du mensonge » de Cabrol ou dans « Les enfants du marais » de Becker. Puis, saluée par la critique, sa performance dans Laissez-passer est courronée par le Prix d'interprétation au Festival de Berlin.

Jacques Gamblin cultive également sa passion pour l'écriture en écrivant une pièce « Quincaillerie » et il aime à alterner petites productions et projets plus ambitieux



Accueil Série polar série télévision jacques gamblin série noire les oubliées
les oubliées france 3 série française hervé hadmar

création site Internet : netalapage